• mai 31, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 288

La filière prune face aux injonctions contradictoires

La filière prune face aux injonctions contradictoires

Lors de l’assemblée générale de l’AOPn Prune de France, le président Joël Boyer a présenté les enjeux à relever pour la filière, après une année 2022 fortement impactée par le gel: la production a perdu près de 50 % de son potentiel national. « Nous avons en l’espace d’une année ‘changé de monde’ : jamais en si peu de temps, le contexte économique dans lequel nos filières abordent les campagnes n’avait été autant bouleversé voire dégradé», estime-t-il.

Le président déplore que la production doive évoluer dans un contexte d’injonctions contradictoires : « il nous faut produire encore plus vert en étant de plus en plus désarmé sur nos solutions de protections ». En arboriculture, seulement 19 %des usages phytosanitaires sont bien pourvus. 52 % sont mal pourvus, et 28 % sont non pourvus du tout, précise l’AOPn en s’appuyant sur l’inventaire de la FNPF. Pendant ce temps, en l’absence de clause miroir, les importations ont la part belle. « Sur les deux dernières décennies (hors fruits exotiques) nous sommes passés de 80 % d’auto-approvisionnement de notre marché national à seulement 60 % ». Le plan de souveraineté fruits et légumes a pour ambition de renverser la tendance. Mais sa mise en œuvre s’annonce complexe.

Malgré toutes ces difficultés, la filière dispose de nombreux atouts, dont l’excellent bilan carbone n’est pas le moindre. L’AOP poursuit ainsi ses travaux pour rejoindre la démarche vergers écoresponsables.