• juillet 12, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 363

Du sorgho à pâturer

Du sorgho à pâturer

Attendre que le sorgho fasse 60 cm de hauteur sous peine de problème sanitaire

Le sorgho multicoupe est une graminée bien consommée par les brebis, y compris lorsqu’elle est haute. Elles commencent par manger les feuilles les plus basses puis couchent le sorgho pour consommer le reste. Elles ne laissent que les tiges particulièrement dures et ligneuses.

Cette plante reste à réserver aux animaux à besoins faibles et modérés, c’est-à-dire aux brebis vides ou en milieu de gestation, en particulier au stade floraison. En effet, sa valeur protéique est alors de 60 g de PDI par kg de matière sèche. Par ailleurs, il est inutile de réaliser une transition alimentaire. Les brebis s’y mettent progressivement et aucun problème sanitaire n’est à craindre. Enfin, les sorghos fourragers renferment de la dhurrine, une substance qui libère de l’acide cyanhydrique en se dégradant dans le rumen. De fortes quantités entrainent une paralysie respiratoire. Lorsqu’il est pâturé, il est conseillé d’attendre un stade de 60 cm, en particulier pour les sorghos hybrides. Pour en savoir plus : « des fourrages à pâturer en été : sorgho, millet, moha, teff grass » sur idele.fr/ciirpo et www.inn-ovin.fr.

©Photo : CIIRPO

L’équipe technique ovine, Chambre d’Agriculture du Lot (05.65.23.22.25)

Laurence Sagot, Idele/CIIRPO

Les activités du CIIRPO sont financées par l’Union Européenne et les conseils régionaux Nouvelle-Aquitaine et Région Centre-Val de Loire