• juillet 18, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 452

Point Prédation : Éleveurs à bout… la situation n’est plus tenable

Point Prédation : Éleveurs à bout… la situation n’est plus tenable

Suite à la nouvelle annulation de la venue du préfet référent Loup sur le département, le syndicat Ovin a choisi de maintenir la visite avec Madame La Préfète le vendredi 30 juin.

 

C’est au cœur de la zone prédatée, au Bastit chez Pascal ANGELIBERT, qu’a eu lieu la rencontre avec une trentaine d’éleveurs et Mme la Préfète. L’occasion de cette rencontre pour rappeler la position simple de la profession…C’est le loup ou les brebis. La cohabitation est impossible sur le territoire. Des discours poignants s’enchaînent. Les éleveurs expliquent la peur quotidienne qu’ils subissent le jour comme la nuit. « Si ça continue comme ça, dans un an, je ne suis plus agriculteur » témoigne l’un d’entre eux.

 

La situation n’est plus tenable.

Les chiffres parlent d’eux même. Au total 124 brebis mortes et 165 blessées. Pour autant, les louvetiers, la BMI et les éleveurs se mobilisent depuis un an. A ce jour, on compte 1030 heures de poste d’affût. La spécificité de notre territoire rend la tache extrêmement difficile. Claude Font, secrétaire général de la FNO en charge du dossier, a pu apporter son expertise dans les débats. Il est important de demander le tir de défense renforcé dans le but d’attendre le tir de prélèvement au plus vite.