• septembre 21, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 398

Saison touristique 2023 : Un bilan en demi teinte

Saison touristique 2023 : Un bilan en demi teinte

La saison touristique 2023 s’est achevée en demi teinte pour notre département. La fréquentation a été variable et les dépenses des visiteurs en berne. On a clairement ressenti la baisse du pouvoir d’achat chez les touristes.

 

Cette saison touristique 2023 ne restera pas dans les mémoires pour les acteurs Lotois du secteur. Si les hébergements ruraux ne s’en tirent pas trop mal, avec toutefois des variations importantes d’un établissement à l’autre, on constate par contre une baisse des dépenses. Après le formidable engouement des années « Covid » pour notre région avec des records de participation en 2020 et 2021, l’année 2022 était déjà marquée par un retour à des chiffres plus proches des années antérieures. Mais la très forte inflation consécutive au déclenchement de la guerre en Ukraine a eu un impact certain sur les habitudes de consommation des visiteurs. Au niveau des hébergements, les locations de vacance ont connu diverses fortunes. Si les gîtes ruraux conservent leurs fidèles, ceux-ci sont venus peut être moins nombreux et moins longtemps. La météo parfois capricieuse avec fraîcheur et pluie en début d’été n’a pas facilité les réservations. Côté animations, les grands festivals Lotois de l’été ont cependant conservé leur attractivité, grâce à une belle notoriété et à une programmation de qualité. Mais les autres ont connu là encore des fortunes diverses.

Sur les foires et marchés, les résultats sont également mitigés, certains ayant pâti d’un manque de ventes. Les touristes semblent avoir privilégié les dépenses de location mais économisé sur les achats et les visites. Sur les marchés de producteurs, les organisateurs ont constaté cette baisse des ventes, preuve d’un arbitrage clairement en défaveur des spécialités locales jugées parfois trop chères. Les repas festifs ont eu davantage de succès, les petits prix d’accès expliquant certainement cela. Certains marchés s’en tirent mieux que d’autres mais le bilan général n’est pas formidable, en tout cas en deçà des années précédentes. On mesure ici l’impact direct de la conjoncture économique générale du pays avec la très forte inflation survenue depuis un an et la baisse du pouvoir d’achat des ménages qui s’en est suivie. Pour un département très touristique comme le Lot, l’impact sur les acteurs du secteur est loin d’être négligeable.