• octobre 27, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 408

Maladie hémorragique épizootique (MHE) : la zone s’étend au nord-ouest

Maladie hémorragique épizootique (MHE) : la zone s’étend au nord-ouest

La Maladie hémorragique épizootique (MHE) continue de se propager en France. Trois nouveaux départements, le Lot-et-Garonne, la Charente-Maritime et le Tarn-et-Garonne, ont déclaré des foyers pour la première fois, ce qui fera évoluer la zone de protection vers le nord-ouest.

Au total, on comptabilise à ce jour 2019 foyers, dont 1043 dans les Pyrénées-Atlantiques. De nombreuses suspicions sont encore en cours, ce qui laisse présager une poursuite de l’épidémie.

Du côté des mouvements, la DGAL a confirmé l’extension de la durée de validité de la PCR de 7 à 14 jours pour la sortie de la zone après 14 jours de désinsectisation. Cette mesure est également transposable aux mouvements vers l’Italie.

En ce qui concerne les exportations, les négociations se poursuivent. Elles ont abouti pour la Tunisie et le Liban, mais l’Algérie continue de bloquer les échanges.

Enfin, une précision a été apportée concernant les suspicions cliniques. Si une nouvelle suspicion FCO/MHE est détectée dans un élevage déjà déclaré foyer FCO, il est inutile de redemander une analyse FCO. Seule la recherche MHE est nécessaire, car on sait que le virus circule déjà dans l’élevage.