• novembre 3, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 513

Interview : Nadège SIREJOL viticultrice à FLAUGNAC

Interview : Nadège SIREJOL viticultrice à FLAUGNAC

Aujourd’hui, nous rencontrons Nadège SIREJOL, viticultrice au domaine de CAUQUELLE à FLAUGNAC, situé dans l’appellation AOC Coteau du Quercy. Le domaine propose des vins rouges et rosés en appellation, ainsi que des blancs en IGP Cote du Lot. 

 

DP : Pouvez-vous me décrire une journée type en tant que viticultrice ? 

NS : En tant que vigneronne, je me concentre principalement sur le côté administratif et la gestion de l’entreprise. Je ne suis pas directement impliquée sur le terrain. De plus, je m’occupe également de la partie commerciale. 

 

DP : Avez-vous mis des pratiques en place pour favoriser une viticulture durable ? 

NS : Oui, nous avons obtenu le label HVE3, qui atteste de notre engagement en faveur d’une viticulture durable. 

 

DP : Quelle est votre situation après les vendanges de cette année ? 

NS : Cette année a été particulièrement difficile pour nous. Le moral en a pris un coup. Cela fait cinq ans que nous subissons les conséquences du changement climatique, entre le gel et les maladies. La récolte a été réduite de 50 à 60%, et je pense même que nous faisons partie des plus chanceux. Certains ont connu des pertes bien plus importantes. 

 

Le secteur viticole est en crise. La météo ne joue pas en notre faveur, et nous ne disposons pas des cépages adaptés pour résister à la sécheresse. La protection de l’environnement est cruciale, mais cette année, en 2023, nous avons constaté que les produits phyto autorisés n’ont pas été à la hauteur pour gérer les maladies. Suite aux fortes précipitations en juin et juillet, les traitements ont été nécessaires presque tous les jours, et la sécheresse en août a aggravé la situation. 

 

Et puis, il y a la lourdeur administrative. Je crois que cela concerne tous les secteurs, pas seulement la viticulture. Nous sommes submergés par les tâches administratives. Aujourd’hui, c’est pratiquement tout ce que je fais, je ne peux plus exercer mon métier comme avant. Les contrôles sont de plus en plus stricts et le stress de ne pas être en conformité avec les exigences devient pesant. Nous faisons de notre mieux pour surmonter ces défis.