• novembre 20, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 308

Grandes cultures bio : Des défis à relever pour répondre aux marchés

Grandes cultures bio : Des défis à relever pour répondre aux marchés

La Commission Emblavements en Grandes Cultures Bio a eu lieu le mercredi 18 octobre 2023à l’ENSAT de Toulouse, rassemblant des professionnels spécialisés en grandes cultures et cultures biologiques de la région Occitanie. Le contexte économique actuel est particulièrement difficile pour le secteur du bio, toutes filières confondues. Pour la première fois depuis 15 ans, le nombre de déconversion en bio dépasse celui des conversions, selon les chiffres de l’Agence bio en septembre 2023. Les professionnels et agriculteurs du secteur sont donc confrontés à des défis importants.

Lors de la réunion, les préconisations d’emblavements pour la saison 2023-2024 ont été discutées. Les participants ont souligné que pour le blé et le maïs, il faut impérativement un contrat avant de semer, faute de quoi il n’y aura pas de demande sur le marché. La situation est également tendue pour le tournesol, dont le marché subit encore la crise ukrainienne. Les cultures où la demande reste prometteuse sont celles qui sont techniquement difficiles à produire. Il s’agit notamment des lentilles, du lin, des pois-chiches, et du soja, mais uniquement pour l’alimentation animale. Cette rencontre était une occasion importante pour les acteurs du secteur de discuter des défis auxquels ils sont confrontés et de partager des informations sur les tendances du marché. Les préconisations d’emblavements discutées lors de la réunion seront résumées dans les tableaux, couvrant à la fois les cultures destinées à l’alimentation humaine et animale. Il est clair que le secteur du bio en Occitanie traverse une période difficile. Néanmoins, les discussions lors de la Commission Emblavements en Grandes Cultures Bio montrent que les professionnels sont prêts à travailler ensemble pour surmonter les défis et continuer à produire des aliments bio de qualité.