• novembre 28, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 350

Gaec Familial : Adrien Mouléne, la Nouvelle Génération aux Commandes

Gaec Familial : Adrien Mouléne, la Nouvelle Génération aux Commandes

La Chambre d’agriculture a souhaité inviter Madame la Préfète en terre d’élevage lotois pour échanger sur les sujets du moment et la réalité du terrain. À cette occasion, petit retour sur la visite de l’exploitation d’Adrien Mouléne, 28 ans, installé depuis 2018 sur le Gaec familial, en partenariat avec son oncle et son père.

Ils ont créé un atelier de veaux boucherie de 240 places en collaboration avec l’intégrateur Sobeval. En plus de cela, ils gèrent la production de bovins laitiers et de bovins viandes en production Broutards. Leur Surface Agricole Utile (SAU) s’étend sur 123 hectares, comprenant 10 hectares de maïs ensilage, 6 hectares de céréales à paille, et le reste en prairie naturelle et temporaire. 

  

DP : Comment vous vous organisez au quotidien en famille pour gérer vos différents ateliers ? 

AM :Nous sommes trois associés avec des responsabilités spécifiques. Je suis en charge de l’atelier veau de boucherie, mon oncle s’occupe de l’atelier vache laitière, et mon père prend en main l’atelier viande. Ensuite, je soutiens mon père dans la gestion de l’atelier viande, et tous les travaux des champs sont effectués par les trois associés. 

 

DP : Que représente votre atelier veau de boucherie, en charge de travail sur l’ensemble ?  

AM : En termes de charge de travail, sur toute la période d’élevage, cela représente environ une heure le matin et une heure le soir. 

  

DP : Quels sont vos projets à court terme ? 

AM : À court terme, nous préparons la retraite de l’un des associés, mon père, qui partira à la retraite prochainement. Nous réfléchissons à la manière de gérer son départ. Avec mon oncle, nous maintiendrons les mêmes effectifs animaux. Mon oncle prendra sa retraite d’ici environ 8 ans. Ensuite, après le départ de mon oncle, je me retrouverai seul. Nous envisageons peut-être de chercher de nouveaux associés, car à long terme, je ne pourrai pas tout gérer seul. 

 

2ème visite de terrain organisée par la Chambre d’agriculture du Lot avec Madame la préfète 

Lors de la visite de l’exploitation du GAEC des Deux Versants, l’accent a été mis sur leur atelier spécialisé dans l’élevage de veaux de boucherie, comptant 240 animaux et bénéficiant de panneaux solaires thermiques pour leur production. Accompagnés par Thierry Gayral, conseiller de la Chambre d’agriculture du Lot, ils ont réussi à réaliser une économie remarquable, réduisant leur facture énergétique de 50%. L’installation d’Adrien Mouléne en 2018 a permis la création de cet atelier en 2019, assurant ainsi une sécurité financière grâce à une production moins sensible aux aléas climatiques et demandant moins de main-d’œuvre.