• février 13, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 1369

Filière noix : Création de l’association des producteurs de noix du sud-ouest

Filière noix : Création de l’association des producteurs de noix du sud-ouest

Les trois comités du noyer, Corrèze, Dordogne et Lot, ont réuni leurs producteurs pour constituer l’association interdépartementale des producteurs du sud-ouest afin de se fédérer avec son homologue du sud-est et disposer ainsi d’une organisation unique capable de porter la voix des nuciculteurs Français.  

 

Depuis la récolte 2022, les producteurs de noix traversent une crise sans précédent avec une mévente historique et un effondrement des cours du marché. Dos au mur, ils se sont adressés aux pouvoirs publics pour demander des aides mais de façon dispersée car ils n’ont aucune organisation nationale représentative. Le Ministère de l’Agriculture les a reçu séparément puis a proposé en 2023 un plan de soutien. Mais celui-ci ne correspond pas aux besoins réels des nuciculteurs du sud-ouest. Ainsi, moins de 10 % des producteurs sont éligibles à cette aide car ils ne répondent pas aux critères de spécialisation et de pertes par rapport aux rendements de référence ! La profession a donc pris conscience de la nécessité urgente de se fédérer au sein d’une même structure représentative au niveau national capable de porter la voix unique de tous les producteurs Français.

 

Fédération 

De nombreux nuciculteurs avaient donc répondu à l’invitation de leur comité du noyer pour se retrouver le 25 janvier à Condat sur Vézère. Venus de Corrèze, de Dordogne et du Lot, ils ont compris l’intérêt de se mobiliser et de se fédérer pour dé fendre leur produit d’une seule voix. Plusieurs responsables justifiaient la démarche « les trois départements du sud-est (Isère, Drôme, Savoie) ont déjà créé leur association qui est présidée par jean Claude Darlet, le président de la Chambre d’agriculture de l’Isère et ils nous attendent… » « Notre bassin sud-ouest mérite de voir ses spécificités reconnues… » « Nos organisations commerciales sont déjà regroupées mais il manque une organisation syndicale pour porter la voix des producteurs… ». La démarche consiste donc à créer une association avec pour objet la défense et la représentation de l’ensemble des producteurs de notre bassin sud-ouest. Tous pourront y adhérer directement par paiement d’une simple cotisation. Comme le soulignait Jacques Leymat « c’est un grand pas en avant, nous avions besoin de retrouver une unité syndicale pour soutenir cette production qui occupe aujourd’hui une place importante sur notre territoire mais traverse une crise inédite… »

 

Michel Queille, producteur de noix en Corrèze, a été élu président de cette
association

Michel Queille président 

Soutenue par les trois Chambres d’agriculture et les syndicats, elle aura son siège social à la Chambre d’agriculture de Corrèze à Tulle.

L’assemblée a élu un conseil d’administration de 21 membres, soit 7 membres par département. Ses administrateurs ont ensuite élu un bureau composé de :

Président : Michel Queille,

Vice présidents : Jérôme Fayol, Georges Delvert, Alain Soulié

Secrétaire général : Yannick Roulland,

Trésorier : Aurélien Fregeat.

 

Le nouveau président, Michel Queille, déclarait « Notre production est indispensable à notre territoire par ses apports économiques, son aménagement de l’espace et son histoire. Nous devions nous fédérer et rejoindre le sud-est pour porter unitairement nos revendications. Depuis quarante ans, nous n’avons jamais rien demandé au Ministère, nous sommes maintenant organisés pour représenter la noix Française et défendre ses atouts. Notre priorité est de revenir au Ministère pour expliquer nos spécificités et réétudier le système d’aide… »