• février 13, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 333

Fédération Départementale des cuma : Des réunions locales bien suivies

Fédération Départementale des cuma : Des réunions locales bien suivies

Ces réunions étaient organisées dans des restaurants pour allier partage et convivialité

 

La Fdcuma innovait cet hiver en proposant des rencontres intercuma autour de repas conviviaux rassemblant les agriculteurs.

 

La période hivernale est l’occasion pour beaucoup d’organisations agricoles de rassembler leurs adhérents afin de dresser le bilan de l’année écoulée et débattre sur les principaux sujets d’actualité. La Fédération Départementale des Cuma ne déroge pas à cette règle en organisant chaque hiver ces rencontres locales qui permettent d’échanger sur le terrain entre responsables. Cette année, elle innovait en proposant de réaliser ces réunions dans des restaurants afin d’allier la convivialité avec les échanges.

 

Tour d’horizon 

De nombreux agriculteurs responsables de cuma ont donc participé à ces rencontres et en ont profité pour mieux se connaître et partager leurs vécus et leurs expériences sur la gestion de leurs cuma. Ce fût également l’occasion de présenter l’équipe administrative qui travaille pour le réseau au sein de ses bureaux à la maison de l’agriculture à Cahors. Différentes thématiques ont fait l’objet des discussions dont le renouvellement des matériels qui demeure la principale préoccupation des agriculteurs cumistes. Depuis deux ans, l’inflation des prix sur tous les matériels atteint un niveau très élevé qui amène beaucoup d’agriculteurs à remettre en question leurs investissements et à se tourner vers les cuma pour bénéficier des aides à ces équipements. Cet engouement provoque une tension certaine sur les budgets alloués par la Région Occitanie à ce soutien. Un autre point abordé est le contrôle des matériels sensibles, pulvérisateurs et systèmes de levage (VGP).

Le conseiller machinisme, Louis-Henri Rossignol attirait l’attention sur le fait que l’administration réalise des contrôles dans les fermes et que des défauts de contrôle ont déjà donné lieu à des avertissements. Il encourageait donc tous les agriculteurs détenteurs de systèmes de levage à le contacter pour se mettre à jour vis à vis de ces contrôles VGP. Enfin, ces moments d’échange ont permis aux agriculteurs des différentes cuma locales de mieux se connaître pour pouvoir partager leurs expériences et leurs pratiques de l’utilisation des matériels.