• février 29, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 224

Cité scolaire Gaston Monnerville-Olivier de Magny à Cahors : Des filières de formation tournées vers l’avenir

Cité scolaire Gaston Monnerville-Olivier de Magny à Cahors : Des filières de formation tournées vers l’avenir

l’établissement est équipé d’ateliers reproduisant les garages et installations des professionnels

 

Sur 4,5 ha, la grande cité scolaire Gaston Monnerville-Olivier de Magny accueille 614 collégiens et 717 lycéens et étudiants dont 88 appentis dans un cadre particulièrement plaisant, notamment grâce à son internat et sa restauration de haute qualité. 

 

La cité regroupe un collège, le lycée d’enseignement général, technologique et professionnel. Autant de formations allant de la troisième jusqu’ à la licence professionnelle (bac + 3). Cette diversité de formations constitue la véritable force de cet établissement qui s’adresse donc à une très large palette d’élèves venus de tous les horizons pour apprendre dans les domaines qui les intéressent.

 

Dès le CAP 

Les jeunes peuvent y rentrer dès le cap avec plusieurs options « carrossier automobile » ou « électricien » ou « peintre automobile », puis poursuivre sur des bac professionnels spécialisés « maintenance des véhicules », « maintenance des systèmes de production connectés », « carrossier peintre automobile » ou « métiers de l’électricité et de ses environnements connectés ». Ils peuvent aussi aller jusqu’au Brevet de technicien Spécialisé avec trois voies « BTS électrotechnique », « BTS maintenance des véhicules » et « BTS maintenance des systèmes ».

 

Techniques du futur 

Le lycée d’enseignement général offre les filières de formation traditionnelles mais également des enseignements spécifiques à Monnerville comme « les sciences de l’ingénieur » ou « l’option cinéma-audiovisuel ». Le lycée technologique forme aux bac STI2D tourné vers l’énergie, l’environnement et le développement durable, ainsi qu’au bac STL orienté sur les sciences et techniques de laboratoire. En outre, l’établissement dispose d’une plateforme technologique « efficacité énergétique» qui travaille sur les énergies renouvelables et les capteurs de consommation électrique. Enfin, il a en projet la création d’un fablab, véritable tiers lieu d’innovation sur l’efficacité énergétique, avec du matériel et des compétences mises à disposition des élèves et des personnes extérieures. Il souhaite ainsi participer à la course des voitures solaires à Albi et travaillerait également sur un banc d’essai de mesure des systèmes d’irrigation. Des projets tournés vers l’avenir et la transition énergétique.