• mars 5, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 317

Session Chambre d’agriculture : l’eau en débat

Session Chambre d’agriculture : l’eau en débat

Les membres de la Chambre d’agriculture étaient réunis en session le 5 mars à Cahors.

 

La gestion de l’eau était au centre des débats, avec l’intervention d’Eric Fretillère, le Président des irrigants de France qui est venu défendre la création de réserves pour sécuriser la ressource. Au moment où la France s’est fixée comme objectif la souveraineté alimentaire, l’eau est indispensable aux agriculteurs pour pouvoir produire une alimentation de qualité.

Eric Frétillère a rappelé que la France ne manquait pas d’eau mais qu’il suffisait de la stocker en hiver au moment où elle tombe du ciel, ce que ne permettent pas aujourd’hui les énormes contraintes règlementaires en place.

Jean-Marie Laporte, président de l’UASA 46 et Sylvie Rauffet, membre du Bureau en charge de l’eau, ont présenté les enjeux de l’irrigation au niveau du Lot, rappelant que l’irrigation permet le développement de cultures à forte valeur ajoutée et l’installation de producteurs.

Ils ont insisté sur la nécessité de simplifier les procédures administratives de création de réserves, de maintenir les volumes prélevables et de remobiliser les volumes perdus notamment par le curage des lacs.

En pleine crise agricole nationale, les responsables professionnels ont également interpelé la Préfète du Lot, pour lui demander d’accélérer les mesures concrètes décidées par le gouvernement afin que les agriculteurs en bénéficient sur leurs exploitations. La Préfète a confirmé que le dialogue se poursuivait et que ses services sont à l’écoute des propositions du monde agricole Lotois.