• avril 5, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 334

Lait de vache : la collecte reprend en conventionnel

Lait de vache : la collecte reprend en conventionnel

L’année laitière en production conventionnelle a débuté par une reprise de la collecte en volume (+ 0,5 % en février dernier par rapport à 2023) et en matière sèche utile (+ 0,9 % en janvier), selon l’institut de l’élevage (Idele). Les éleveurs intègrent davantage de génisses dans leurs troupeaux (+2%) et réforment moins de vaches. Depuis le début de l’année, la baisse des effectifs de vaches laitières (1,5 % en rythme annuel) s’est ralentie d’un point. Au début de l’année passée, elle était de 2,5 %. En janvier, le prix moyen des mille litres (451 €) et la baisse de l’indice des charges Ipampa de 5,7 % rend la production laitière en France plus rentable que chez ses voisins européens. Les prix du lait pourraient se maintenir à ce niveau pendant de nombreux mois. La marge brute MILC* (149 €/1 000 l) reste élevée même si elle a diminué de 19 €/1 000 l en un an. Mais chez nos voisins européens, le manque à gagner est bien plus important. En bio, la collecte de lait s’est repliée de 5,7 % l’an dernier (- 4,4 % en matière sèche utile) par rapport à 2023. Ce fort repli est dû à l’arrêt d’activité de nombreux ateliers laitiers et à la diminution de 8,7 % du nombre de livreurs. On en dénombre dorénavant moins de 4 000, comme en 2020. 

 

(*) Marge IPAMPA Lait de vache sur Coût total indicé (MILC)