• mai 13, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 556

Ovilot : Trente ans de génétique au service de la filière ovine

Ovilot : Trente ans de génétique au service de la filière ovine

Pierre Fouché animait sa dernière assemblée générale après seize ans de présidence

 

Réunis en assemblée générale le 18 avril à Fontanes du causse, les adhérents de l’organisme de sélection Ovilot ont pris connaissance des résultats techniques de l’année 2023. Un bon bilan d’activité pour la dernière assemblée présidée par Pierre Fouché qui prend sa retraite et laisse la place à la nouvelle génération. 

 

L’année 2023 a été marquée par le trentième anniversaire du schéma génétique ovin Lotois, un schéma à double étage qui reste une spécificité de notre filière ovine et le socle de la production d’agneau fermier du Quercy. L’organisme de sélection Ovilot le pilote aujourd’hui en partenariat avec la coopérative Capel devenue Natera, les organisations de producteurs, l’association des éleveurs d’agneaux fermiers du Quercy, La Chambre d’agriculture, le GDS et le syndicat d’élevage ovin du Lot. Autant de partenaires investis dans cette sélection pour un objectif commun, produire des agneaux d’excellence reconnus comme le haut de gamme de la production ovine Française. Un élevage mené sur un territoire à forte valeur patrimoniale avec l’image emblématique des causses du Quercy, véritable joyau paysager qui jouit d’une exceptionnelle richesse de biodiversité. Un atout majeur façonné et entretenu grâce à cet élevage ovin qui a vu se succéder des générations entières d’éleveurs passionnés, véritables garants de ce territoire.

 

Les adhérents d’Ovilot étaient réunis à la salle des fêtes de Fontanes du causse

Résultats techniques 

L’équipe technique d’Ovilot, sous la responsabilité de Luc Rives, présentait les résultats de l’année 2023. L’organisme de sélection compte quarante et un troupeaux regroupant 18202 brebis causse du Lot, soit une moyenne de quatre cent cinquante brebis par élevage. Elles ont donné naissance à 30579 agneaux, soit une prolificité de 1,68 agneaux par brebis. On note que 57 % des naissances ont lieu en contresaison, un beau résultat qui est le fruit d’un travail appliqué. Le taux de primipares est de 20% et le taux d’accélération de 9 %, l’âge moyen du cheptel causses du Lot étant de 4,11 ans. Globalement, 65 % des agneaux sont nés doubles et 62 % sont élevés doubles, ce qui a permis ces bons résultats de prolificité. Enfin, on note avec intérêt que 95 % de ces agneaux sont génétiquement résistants à la tremblante car possédant les gènes ARR/ARR. Un gage de sécurité qui témoigne du bon travail de sélection réalisé depuis vingt ans pour amener petit à petit l’ensemble du cheptel vers cette résistance génétique à cette terrible maladie qui avait fait des ravages au début des années 2000. Le président Pierre Fouché saluait ces résultats en remerciant toute l’équipe technique ainsi que les partenaires d’Ovilot pour le travail réalisé tout au long de l’année 2023 « nous disposons d’une organisation bien rodée qui est installée sur le Lot tant en matière technique que financière et politique. C’est un atout majeur qui nous place au centre de la sélection génétique et de la promotion de notre race des causses du Lot, mais aussi des autres races ovines présentes sur notre territoire. Nous devons continuer à accompagner ensemble le développement de ces races qui constituent le véritable socle de toute notre filière ovine. Je fais confiance au comité de pilotage d’Ovilot pour poursuivre ce travail fondamental qui est indispensable pour préparer l’avenir de notre élevage ovin. Concernant la création de la nouvelle coopérative Natera, fruit de la fusion entre Capel et Unicor, je suis persuadé qu’elle comprendra notre rôle et maintiendra son soutien à notre structure pour faire perdurer notre fonctionnement. En tant que président depuis seize ans, j’ai été heureux de travailler avec chacun de vous. Le moment est venu pour moi de me retirer et de laisser la place à la nouvelle équipe largement rajeunie en qui j’ai toute confiance pour poursuivre le travail… »

 

Sélection génétique 

Ovilot maintient sa confiance dans le schéma de sélection génétique à double étage qui a fêté ses trente ans l’an dernier, rebaptisant au passage la brebis F146 en « blanche des causses ». Son rôle reste central, un bon tiers des brebis Lotoises en bénéficiant directement. Ces trente années ont permis de travailler en profondeur le standard de la race, sa variabilité, sa résistance à la tremblante, ses valeurs maternelles, sa conformation bouchère, et sa rusticité. Ce dernier critère est aujourd’hui le plus scruté car c’est sa capacité d’adaptation qui est en jeu face aux grands changements en cours. L’activité contrôle de performances a impliqué 60 éleveurs pour 33500 brebis, en faisant le premier département Français en nombre de brebis contrôlées. Au niveau des inséminations artificielles, le nombre est stable avec 4703 réalisées dont 80 % en IA sélection et 20 % en IA hors sélection. 2500 IA réalisées en causses du Lot avec une prolificité de 176 %. Six centres sont fournisseurs de semences, Ovilot, ROM, Ovitest, Oson, Insem ovin et Gebro. Enfin, la station de contrôle individuel a accueilli 117 animaux. Ovilot travaille également l’élevage groupé des agnelles en partenariat avec l’association transhumance en Quercy. Un troupeau croissant d’agnelles (750 en 2023 et 930 en 2024) est conduit sur l’Association Foncière Pastorale de Bélaye et Quercy Ouest pour être élevées ensemble en bénéficiant de cette ressource fourragère gratuite. Ovilot y a mis 300 agnelles et se félicite de cette initiative qui est appelée à se développer.

 

La sélection de la race CDL reste le socle du schéma génétique

 

Promotion de la race 

Côté promotion, l’équipe d’Ovilot a aussi multiplié les initiatives sur 2023. Du salon de l’agriculture à Paris à Tech Ovin en passant par le salon Regal à Toulouse ou le Sommet de l’élevage à Cournon d’Auvergne, la race a été mise en avant partout. Au niveau de l’enseignement, le partenariat avec le Cfa-Cfppa de Lacapelle-Marival dans le cadre de la formation Certificat de Spécialisation Ovin connaît toujours autant de succès pour former les futurs éleveurs et techniciens de la filière. Le baptême de la brebis « blanche des causses » a également permis de réunir tous les acteurs de la filière au cours de l’été 2023. Enfin, Ovilot poursuit son projet de valorisation de la race avec le Parc Naturel Régional des causses du Quercy. Il s’agit de mettre au point de nouvelles recettes type salaison à base de viande de brebis pour mieux vendre les produits. Côté renouvellement des générations, il a aussi participé à la création de l’espace test destiné à mettre le pied à l’étrier aux jeunes hors cadre familiaux qui voudraient venir s’installer en tant qu’éleveur sur notre territoire. Pour 2024, il va relancer un concours* de la race lors du week-end Terre en fête organisé par les Jeunes Agriculteurs le 31 août. Ce sera l’occasion de renforcer encore sa promotion auprès d’un large public.

 

* Voir page suivante https://defensepaysannedulot.fr/2024/04/15/terre-en-fete-2024-concours-race-causses-du-lot/