Voici les résultats de la plateforme variétale de blé tendre, menée en agriculture biologique, dans le contexte pédoclimatique du Quercy Blanc lotois, à Cézac au Gaec de Prat Meges.

Itinéraire technique

20/10 labour 25/10 cultivateur 10/11 vibroculteur 26/11 rotative 30/11 semis vinaigre 0,9 l + eau 0,9 l / 100 kg 190 kg/ha – 400 grains/m² 18/02 850 kg/ha de 9/5/0 18/02 herse étrille 20/03 herse étrille 08/04 350 kg/ha Azopril 10/04 herse étrille 11/04 irrigation 30 mm 21/04 herse étrille

  • GENY arrive en tête des résultats. Attention : sur-dosage en azote accidentel. Cette variété, récente, présente un profil maladie intéressant, notamment vis-vis-vis de la septoriose et rouille brune, possède une bonne capacité à faire de la protéine (au-delà de la courbe de corrélation protéines/rendement) et un bon pouvoir couvrant en début de cycle avec un port étalé.
  • ORLOGE est un variété à bon rendement (potentiel élevé), avec une teneur en protéines équilibrée. Son pouvoir couvrant est proche de celui de RENAN. La variété présente une sensibilité rouille jaune et fusariose-DON.
  • CENTURION a un bon niveau de productivité (potentiel élevé) avec un taux de protéines correct (légèrement en dessous de la courbe de corrélation protéines/rendement). Il s’agit d’une variété au port dressé et de hauteur moyenne, avec un pouvoir couvrant correct, surtout en fin de cycle. Son comportement maladie est intéressant en particulier pour la rouille brune.
  • RENAN reste une référence qualité tout en maintenant de la productivité. Sensibilité à la septoriose et à la rouille jaune. La variété possède un pouvoir couvrant important.
  • ENERGO a un bon comportement en rendement et protéines, avec une bonne tolérance à la septoriose, à la rouille et à la carie, un bon PS et un pouvoir couvrant de par sa hauteur et son fort tallage.
    C’est une référence pour un compromis protéines/rendement.
  • FILON a des teneurs en protéines faibles. Il a un bon comportement vis-à-vis des maladies foliaires, mais devient sensible à la septoriose. Variété au port dressé et moyennement couvrant.
  • IZALCO CS (BAF) a de bonnes teneurs en protéines et un bon PS. Son comportement rouille jaune et septoriose est intéressant. Son pouvoir couvrant est faible.

Le vinaigre, substance de base autorisée à 1l/q ( à diluer dans de l’eau 1l/1l), affiche une bonne efficacité vis-à-vis de semences contaminées par la carie.
Dans le cadre d’essais ARVALIS à forte contamination, il permet une réduction importante du risque.
Cette désinfection des semences ne pourra pas lutter contre les spores de carie présentes dans le sol.

Pouvoir couvrant
Au sein des variétés de blé tendre, les différences variétales de comportement vis-à-vis des adventices sont réelles et permettent de réduire la biomasse d’adventices.
La variété IZALCO CS, peu compétitive, laisse développer, en cas de fortes infestations, une production de biomasse d’adventices 50% plus importante que celle produite avec les variétés les plus concurrentes.
En plus des impacts directs des adventices sur le rendement, les conséquences indirectes (augmentation du stock semencier dans le sol, qualité de la récolte)
justifient la recherche de la maîtrise de la flore adventice dans la culture.

Utilisation de grains « dégradés » pour la semence
Il n’est pas impossible d’utiliser un lot de blé tendre « faiblement germé, à faible temps de chute d’Hagberg (TCH) » ou avec un PS bas pour faire des semences de ferme. Il suffit juste de « respecter certaines conditions ».
Si la faculté germinative du lot récolté est inférieure à 80 %, il ne peut pas être utilisé pour faire des semences. Il faudra alors prévoir des semences certifiées.
Entre 80 et 95 %, une adaptation du nombre de grains à semer sera nécessaire.
Le PS bas n’empêche absolument pas de faire de la semence de ferme.

Rappel pour déterminer la faculté germinative d’un lot

Le taux de faculté germinative correspond « au pourcentage de plantes germées normales au bout d’une semaine ». Pour le calculer, les experts Arvalis recommandent de : nettoyer un échnatillon de semence en se rapprochant le plus possible du triage qui sera fait par le trieur à façon » prélever 200 à 400 graines (en fonction de la taille du lot à tester) déposer les graines dans du sable, ou sur du papier buvard, humide. Mettre au froid(4-5°C) pendant 72h, pour lever toute dormance résiduelle placer à température ambiante (20°C) pendant une semaine et compter les plantules normales (et non la totalité des grains germés.