Les Chambre d’agriculture soutiennent les producteurs

Le 15 novembre 2021 le groupe agroalimentaire Danone annonçait dans un communiqué sa décision de reconvertir en intégralité le site de transformation de Villecomtal sur Arros en usine de boissons végétales. Ce site situé dans le département du Gers transforme le lait collecté par cette entreprise dans le grand sud-ouest auprès de 237 éleveurs. Dans ce communiqué, le groupe Danone annonce également des projets de modernisation de plusieurs de ses usines laitières afin de « soutenir la dynamique laitière sur le territoire français »… mais le Sud d’Ouest n’entrant plus dans leurs plans d’avenir, Danone abandonne unilatéralement ses producteurs là où, hier encore, ces femmes et ces hommes concédaient des efforts, adaptations et autres investissements pour répondre à leur laiterie! Nous déplorons fortement le sacrifice infligé à la production de lait de vache du bassin du sud-ouest de la France et le sort que Danone réserve aux éleveurs de nos territoires. D’autant que la date de transformation de l’usine de Villecomtal est annoncée pour 2023. L’absence totale d’information sur d’éventuelles solutions pour les éleveurs ajoute à la sidération un sentiment de mépris des producteurs. Les chambres d’agricultures du « sud-ouest » seront aux côtés de l’Organisation de producteurs et des éleveurs pour les accompagner dans cette période cruciale pour eux, mais aussi pour tout le bassin de production. Pour la Chambre d’agriculture des Landes, sa Présidente, Marie-Hélène CAZAUBON Pour la Chambre d’agriculture du Gers, son Président, Bernard MALABIRADE Pour la Chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques,, son Président, Bernard LAYRE Pour la Chambre d’agriculture des Hautes Pyrénées, son Président, Pierre MARTIN Pour la Chambre d’agriculture du Lot, son Président, Christophe CANAL

Le syndicalisme réagit

Quel avenir pour l’élevage laitier dans le sud-ouest ? Les Jeunes Agriculteurs du Lot, la FDSEA du Lot et plus particulièrement sa section laitière réagissent à l’annonce du groupe Danone quant à l’arrêt de la collecte de lait pour près de 200 producteurs de lait qui livraient à Villecomtal dans le Gers. En effet, Danone a annoncé vouloir « convertir son site basé à Villecomtal-sur-Arros, dans le Gers, en un site de production de boissons végétales ». Un coup de massue pour les éleveurs du Gers, des Landes, des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées Atlantique et du Lot. Au delà de cette annonce brutale, Danone doit s’engager à accompagner les producteurs de lait. Cette annonce pourrait sonner le glas de l’élevage laitier dans cette zone et mener à terme à une décheptelisation de l’élevage laitier avec les conséquences économiques que l’on peut craindre. Ainsi, nous serons plus que vigilants aux solutions proposées aux éleveurs lotois concernés par cette décision unilatérale d’un industriel qui va devoir prendre en considération les éleveurs laitiers. A l’heure où il est question de souveraineté alimentaire, de maintenir un troupeau laitier en France qualitatif, il est primordial de soutenir la production dans nos territoires. Les choix commerciaux d’un groupe tel que Danone ne doivent pas se faire au détriment des producteurs laitiers, d’une filière qui a déjà beaucoup perdu au fil des années. Le groupe doit prendre ses responsabilités afin d’accompagner les producteurs en cette période qui va conditionner l’avenir de la production agricole sur la bassin sud-ouest. Des réactions syndicales sont envisagées