Les élus régionaux et les représentants du Ministère de l’Agriculture ont assisté à la rentrée 2021 des élèves le vendredi 3 septembre au lycée des territoires au Montat. L’occasion de rappeler le rôle fondamental de ces formations agricoles pour préparer l’agriculture de demain.

Notre région étant l’une des plus grandes régions agricoles de France, elle compte beaucoup d’établissements de formation dédiés au secteur, 80 au total dans le secondaire et 4 établissements du supérieur. C’est le Ministère de l’Agriculture qui pilote cet enseignement et les formations aux métiers de l’agriculture tandis que la Région assume les investissements. Sur notre département, trois établissements publics en font partie, le Lycée des territoires du Montat, le lycée la Vinadie à Figeac et le Cfppa à Lacapelle-Marival et Gramat. Chacun possède ses spécialités et les trois établissements travaillent de concert en étroite collaboration.
Préparer l’avenir
Comme le soulignaient Florent Guhl, le Directeur régional de l’agriculture et recteur de l’académie agricole ainsi que Vincent Labarthe, le vice président de la région en charge de l’agriculture et de l’enseignement agricole, ces établissements ont un rôle fondamental à jouer. La population agricole de nos territoires est âgée, la moitié va partir à la retraite dans les dix ans qui viennent. Il est donc important de former les générations qui vont leur succéder. C’est une mission vitale pour maintenir cette activité économique qui est le premier employeur de notre territoire et le principal secteur d’activité d’Occitanie. Les établissements agricoles ont donc cette priorité de recruter et de former ces prochaines générations d’entrepreneurs du vivant. Appuyés par la Région et le Ministère, ils sont aux avants postes de cette mutation.
Transition technique
Ce challenge s’accompagne également d’une profonde mutation de notre Agriculture qui s’oriente de plus en plus vers l’agroécologie, la souveraineté alimentaire et le développement durable. Des objectifs qui impliquent des changements profonds dans les méthodes de travail quotidiennes. Cette transition déjà engagée passe par de nouveaux savoirs et de nouvelles compétences qui doivent s’ancrer dans l’enseignement proposé à tous ces élèves. La thématique de l’alimentation est désormais mise en avant au travers des projets de territoire portés par les établissements. Vincent Labarthe expliquait le projet de création d’un campus des métiers et qualifications qui sera parrainé par le chef Thierry Marx. Ce campus regroupant les établissements d’enseignement agricoles et les lycées d’hôtellerie-restauration doit permettre de mieux valoriser les métiers et les savoir-faire autour de nos productions alimentaires. De même, la région lance une expérimentation pour faciliter la communication et les échanges entre les différents acteurs du monde agricole et du territoire, avec la création de tiers-lieux. Quatre établissements sont concernés, les Lycées du Montat, de Saint Afrique, d’Ondes et de Mirande et Riscle. Les principales thématiques abordées seront l’accompagnement à la transition agroécologique, l’expérimentation, l’innovation, le développement de l’agritourisme et des circuits courts. Une initiative qui vise à rapprocher les élèves des agriculteurs et des consommateurs.