• mai 20, 2022
  • Aucun Commentaire
  • 534

Viticulture Le réseau DEPHY Lotois reconduit pour 5 ans

Viticulture Le réseau DEPHY Lotois reconduit pour 5 ans

Le groupe de vignerons Lotois engagé dans le projet Déphy a été reconduit par le programme national jusqu’en 2026. Rappelons que ces vignerons travaillent à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires dans l’objectif de partager cette expérience avec tous les viticulteurs lotois”.

Animé par le conseiller de la Chambre d’agriculture, Julien Benier, ce groupe a pour double objectif de réduire dans un premier temps l’utilisation d’herbicides et de stopper complètement leur utilisation une fois la ou les solutions les plus adaptées trouvées. Le second objectif est de profiter des couverts et du changement de pratique pour essayer d’atteindre l’auto fertilité des sols. Trois viticulteurs du groupe sont plus avancés sur cette démarche et sont moteurs des dialogues et échanges pour transmettre leurs expériences. La diversité du groupe Dephy Lotois permet aux viticulteurs de se projeter et de déceler rapidement les failles des systèmes de chacun. Lors des réunions et animations, il est ressorti une réelle attente du groupe pour la gestion de l’enherbement et des couverts végétaux. Cette thématique va continuer d’être développée pour les prochaines campagnes avec des formations et visites techniques dans le but de donner aux producteurs les moyens et compétences nécessaires pour faire évoluer leurs projets. Le second axe de travail est de diminuer la consommation des intrants phytosanitaires (conventionnels ou bio) par l’utilisation de moyens alternatifs (PNPP, biocontrôles..,). Pour cela des formations sur les maladies et les préparations sont prévues dès 2022.
Des profils variés
Ces vignerons sont présents dans toutes les zones viticoles du département, de la vallée du Lot au plateau, des Coteaux du Quercy au vignoble de Glanes. Le groupe est composé de trois coopérateurs, de sept indépendants, ainsi que de la ferme départementale expérimentale d’Anglars-Juillac. La présence de l’exploitation de la ferme permet de bénéficier d’une plateforme d’expérimentation opérationnelle. Il dispose aussi du lycée agricole (exploitation de l’établissement d’enseignement agricole du Montat). Cinq d’entre eux sont en conversion vers l’Agriculture Biologique et un est déjà converti à l’Agriculture Biologique et à la Biodynamie. Ces agriculteurs vont apporter des références et de l’inspiration aux autres viticulteurs. Certaines exploitations sont certifiées HVE ou Terravitis. Elles vont également apporter des ressources et des références. Ces producteurs ne sont pas seulement viticulteurs, ils sont aussi arboriculteurs, céréaliers, éleveurs et même informaticien. Mais ils partagent la même optique et engagent la totalité de leur atelier viticole dans ce réseau.
La taille de leur exploitation viticole varie de 8 à 50 hectares et est en moyenne de 20 hectares. Le dernier axe souhaité par le groupe est la communication de leurs avancées aux vignerons non adhérents du groupe. Par le biais d’événements ou de supports de communications diffusés à l’ensemble des vignerons lotois. Cela inclus une transparence de leur fonctionnement, ils partagent donc les réussites comme les échecs.
Contact : Julien Benier 06 25 76 25 45