• juin 12, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 621

Fermes de Figeac, territoire d’expérimentation pour les transitions agricoles

Fermes de Figeac, territoire d’expérimentation pour les transitions agricoles

Jeudi 25 mai dernier, les équipes Fermes de Figeac et leurs partenaires étaient réunis au Lycée agricole La Vinadie pour partager une restitution des travaux réalisés depuis un an dans le cadre de Fermes en Transition – FET, un projet visant à faire du Ségala Limargue un territoire d’expérimentation inspirant au service des transitions agricoles.

 

Alors que les défis agricoles croissants et de plus en plus complexes nécessitent des changements systémiques sociaux, économiques et environnementaux, les agriculteurs expriment aussi d’autres préoccupations légitimes : sens du métier, équilibre énergie/alimentation, vie privée/vie professionnelle… Pour continuer à accompagner ses adhérents, Fermes de Figeac a compris la nécessité de renforcer son service Développement Agricole.

« Notre ambition est d’accélérer nous aussi ces transitions. Je tiens à souligner leur dimension sociale. Nous sommes prêts à changer. La coop et les paysans bougent ensemble. »

Pierre Lafragette, Président de Fermes de Figeac

 

Après une année d’écoute auprès de groupes d’agriculteurs, des techniciens de la coopérative, du conseil d’administration et la constitution d’une bibliographie complémentaire, force est de constater qu’un enjeu majeur et partagé émerge :  la prise en charge active et responsable par les agriculteurs des enjeux qui font sens dans le territoire parmi les défis posés par les transitions : eau, intrants chimiques, biodiversité, bien-être animal, changement climatique, paysages, bien vivre. Un enjeu qui fait écho aux partenaires techniques et financiers qui ont accompagné le projet.

« L’Agence de l’Eau Adour Garonne a financé le programme FET pendant un an pour nous permettre d’une part de nous structurer en interne, mais également de faire émerger les besoins du terrain. Nous avons ainsi pu identifier les pistes d’action en cours et en devenir : PPAM, travail sur les sols et autour de la haie, bilans carbone, foncière agricole, atelier de transformation végétale, d’affinage… A nous de trouver aujourd’hui les ressources nécessaires pour continuer à financer la réalisation de ces actions. »

Nadine Lambret, Service Développement Agricole

 

Nos adhérents auraient pu faire le choix de s’adapter au fil de l’eau en subissant les marchés ou en faisant des énergies renouvelables leur principale activité rémunératrice. Ils ont choisi d’être davantage proactifs en se projetant comme PRODUCTEURS DU VIVANT en optimisant les ressources naturelles et en coconstruisant avec le territoire. Un scénario exigeant, mais le plus équilibré pour nos adhérents, entre les critères de rémunération, de résilience et de territoire vivant.

Sur le territoire d’expérimentation Fermes de Figeac, de nombreux projets sont d’ores et déjà en cours pour accompagner ce scénario. En continuant à chercher des voies nouvelles et des réponses innovantes à des besoins identifiés et appropriables qui seraient source de valeur pour les agriculteurs, le service Développement Agricole Fermes de Figeac souhaite fédérer en s’appuyant sur des démarches d’action en intelligence collective. Un comité de gestion pluri-acteurs est en train de se constituer pour assurer la gouvernance et l’animation de ces différentes actions, mais aussi pour inventer les méthodes et les outils combinés nécessaires sur ce territoire d’expérimentation.

« Nous souhaitons une agriculture à haute densité humaine. Plus nous serons d’hommes et de femmes engagé(e)s, coopérateurs et coopératrices, plus nous aurons de chance de réussir ces transitions. Nos agriculteurs sont face à un mur de risques mais font le pari de la confiance dans notre accompagnement de leurs mutations. »

Guillaume Dhérissard, Directeur Fermes de Figeac