• septembre 14, 2023
  • Aucun Commentaire
  • 379

Comité départemental loup : Maintenir la vigilance

Comité départemental loup : Maintenir la vigilance

La nouvelle Préfète Claire Raulin a réuni le comité départemental « loup »le 1er septembre à Cahors. Tous les membres se sont retrouvés pour faire un point sur la situation. Depuis l’abattage de la louve sur le causse central le 5 août dernier, aucune autre attaque n’a été détectée, ce qui confirme que c’est bien ce loup isolé qui faisait des dégâts sur les troupeaux ovins depuis plus d’un an. Les responsables professionnels ont affirmé leur soulagement et ont remercié tous les acteurs qui ont suivi ce dossier, particulièrement les personnels de terrain comme les louvetiers Lotois, ceux de la brigade nationale, les techniciens ovins…

La Préfète, Claire Raulin, les a également remercié pour leur engagement sur ce dossier assez complexe. Elle a souligné le bon esprit de dialogue qui animait le comité. Celui-ci a décidé de maintenir une vigilance active car d’autres loups traversent le territoire et sont susceptibles de s’y installer. Parallèlement, l’accompagnement des éleveurs touchés par les attaques se poursuit avec les dossiers de demande d’indemnisation pour compenser les pertes de ces exploitations. Le syndicat d’élevage ovin, la Fdsea, les Jeunes Agriculteurs et la Chambre d’agriculture du Lot réclament la mise en place d’un plan d’action de sauvegarde du pastoralisme basé sur l’élevage ovin. Un plan capable de redonner espoir et motivation aux éleveurs pour relancer les installations, la modernisation des exploitations et maintenir la dynamique sur le territoire.

Ils ont maintenu leur position concernant l’impossibilité de cohabitation entre loup et élevage, compte tenu de la configuration de l’organisation de la filière ovine lotoise. Ils seront particulièrement vigilants pour éviter son retour.