• janvier 20, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 190

2001 à 2024 : les Chambres d’agriculture contribuent à bâtir l’agriculture du XXIe siècle

2001 à 2024 : les Chambres d’agriculture contribuent à bâtir l’agriculture du XXIe siècle

Un siècle écoulé, 100 ans d’histoire et une agriculture qui a réussi à s’adapter aux évolutions majeures de notre société. Au sein de chaque période, les Chambres d’agriculture ont joué un rôle central.

 

Ces vingt dernières années voient une nouvelle révolution agricole apparaître motivée par l’émergence de défis multiples : économique, sanitaire, sociétal, climatique et démographique. En 2030, un agriculteur sur deux devra prendre sa retraite et si de nouveaux arrivants permettent de compenser en partie ces départs, reste qu’un agriculteur sur quatre ne sera pas remplacé. Et pourtant, la préservation de la souveraineté alimentaire française est un défi à relever dans l’urgence à l’heure où la France s’apprête à devenir importatrice nette de produits alimentaires. Aux défis de la transmission des exploitations et de la nécessaire hausse de production, s’ajoute l’équation majeure de l’adaptation au changement climatique. D’un côté, l’agriculture est confrontée à des bouleversements de conditions de production inédits dont les effets sont déjà perceptibles sur les cycles agricoles. De l’autre, elle doit accélérer sa décarbonation pour contribuer à l’atteinte des objectifs nationaux de lutte contre le réchauffement climatique. Cette contribution, au-delà de reposer sur la production de 20 % des énergies renouvelables de notre pays, passe également par une importance toute particulière donnée à la préservation des sols comme source de production alimentaire, mais également comme potentiel de stockage de carbone important.

Mi-décembre 2023, Marc Fesneau a présenté le Pacte d’orientation pour le renouvellement des générations en agriculture. A cette occasion, les Chambres d’agriculture ont salué les annonces de ce Pacte qui comprend 35 mesures majeures concernant : l’installation et la transmission, l’orientation et la formation mais aussi les transitions du secteur agricole. Les Chambres d’agriculture se sont félicitées tout particulièrement de la mise en place d’un module d’évaluation rapide de l’adaptation et de la viabilité des exploitations face au changement climatique qui sera proposé aux agriculteurs dès 2025. De plus, les Chambres d’agriculture contribueront à l’élaboration des modules de ces diagnostics et à leur déploiement. Un programme test « Climaterra » est également d’ores et déjà engagé en 2023, pour tester sur 1 000 exploitations.

Le regard de la société sur le monde agricole demeure un enjeu important : comment répondre aux interrogations des consommateurs ? En effet, la nécessaire décarbonation de l’économie, la réduction des produits phytosanitaires et la préoccupation croissante des citoyens pour le bien-être animal génèrent une distanciation entre agriculture et société alors que les sondages marquent un réel attachement des Français à leurs agriculteurs. C’est pourquoi, les Chambres d’agriculture ont adopté un projet stratégique 2019-2025 visant à accompagner l’agriculture dans ses transitions économiques, sociétales et climatiques, créer plus de valeur dans les territoires et faire dialoguer agriculture et société.