• février 6, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 266

Les exportations de broutards en baisse

Les exportations de broutards en baisse

Cette année, 371 000 tonnes équivalent carcasse de jeunes bovins (JB) seraient produites, selon l’Institut de l’élevage (Idele)

 

L’augmentation de 2 % de la production sera portée par les animaux de type viande. « Sur les cinq semaines (S 50-2023 à S2-2024), les abattages de JB de type viande étaient en hausse annuelle de +2 % », souligne l’Idele. La contractualisation se développe mais les broutards élevés en plus sont des broutards exportés en moins. « D’après les données SPIE-BDNI, les exportations de broutards (bovins de type viande âgés de 4 à 15 mois) étaient en nette baisse en novembre (semaines 44-48), à 110 000 têtes (-8 % ou -9 000 têtes /2022) », rapporte encore l’étude de l’Idele.

Durant les 50 premières semaines de l’année passée, 72 000 broutards mâles et femelles en moins ont été exportés (971 000 au total). Le niveau élevé des cotations des jeunes bovins motivent les producteurs à engraisser davantage de broutards. L’année débute avec des cours à peu près équivalents à ceux de l’an passé et surtout bien supérieurs à leurs niveaux deux ans auparavant (5,28 €/kg pour le JB R; +19 c /2022).