• février 28, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 511

METRO France signe la convention de partenariat

METRO France signe la convention de partenariat

« ELEVEUR ET ENGAGE » AVEC LA FNB ET LES JEUNES AGRICULTEURS

Paris, le 26 février 2024, METRO France, la Fédération Nationale Bovine (FNB) associée à la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, signent la convention de partenariat « éleveur et engagé ». Liés par la Charte Origine France, ils renforcent ainsi leur partenariat pour soutenir les éleveurs bovins et garantir des produits issus d’un élevage équitable, éthique et durable.

 

L’objectif de la démarche Eleveur et Engagé est de rémunérer les éleveurs à la juste valeur de leurs coûts de production, leur garantissant une juste rémunération. Pour METRO France, défendre la rémunération des éleveurs est une priorité, ainsi l’éleveur perçoit un prix à la hauteur du coût de production en viande bovine.

En contrepartie d’un prix plus juste, la démarche “Éleveur & Engagé” se fonde sur un élevage herbager et à taille humaine, caractéristique de la ferme France. Bien-être des animaux, conditions d’abattage ou encore respect de l’environnement, le partenariat implique des conditions d’élevage et de traçabilité irréprochables pour atteindre une meilleure qualité.

Ethique, Eleveur et Engagé vise à apporter de la transparence entre éleveurs et distributeurs. La viande porteuse du logo « Eleveur & Engagé » garantit un produit de qualité et issu d’un élevage respectueux du modèle d’élevage herbivore à la française. Pour répondre aux besoins spécifiques de la restauration, des critères stricts sont fixés comme l’âge (8 ans maximum), l’état d’engraissement de l’animal, ou encore la maturation de la viande qui doit durer 10 jours minimum. Le projet qui s’inscrit dans une démarche locale est actuellement en place dans 15 Halles METRO (Chartres, Nantes, Caen, Cergy, La Rochelle, Le Havre, Paris 12ème, Rouen, Bourges, Vaulx en Velin, Orléans, Limonest, Moneteau, Lyon Gerland et Nanterre) et a vocation à se développer.

Dans un objectif de transparence, la Convention de partenariat signée le 26 février 2024 prévoit également l’intervention des deux abattoirs mandatés (PUIGRENIER et EVA) par METRO France et des Organisations de Producteurs ELVEA afin de s’assurer du juste transfert du complément de prix auprès des Eleveurs mobilisés dans la démarche Eleveur et Engagé.

Crédit Photo FNSEA

« Nos équipes sont fières de cet engagement qui est une réponse aux enjeux de la filière Restauration Hors Domicile et aux attentes de la filière élevage bovin qui fait face à de nombreux enjeux. Entre revalorisation des produits de nos terroirs et redynamisation du tissu économique local, la démarche “Éleveur & Engagé” constitue un véritable atout sur la carte d’un restaurateur. » déclare Pascal Peltier, directeur général de METRO France.

« Dans un contexte où les producteurs de viande bovine sont en attente de signaux forts et clairs sur l’enjeu de la rémunération mais aussi sur la volonté d’augmenter la part de viande bovine française sur ce secteur, cette convention inédite en restauration hors domicile, ne peut être que saluée. Nous le voyons, par l’action des acteurs de la filière et ici METRO France, il est possible de payer les producteurs en prenant en compte les indicateurs de coûts de production de référence, telle que défini par les lois EGalims. Ce n’est pas une utopie de pouvoir le faire ! déclare Patrick Benezit, Président de la Fédération Nationale Bovine

« Jeunes Agriculteurs salue cette démarche qui permet d’assurer visibilité et meilleure rémunération aux éleveurs engagés. Cette convention permet également la mise en valeur de nos savoir-faire français sur le segment de la restauration commerciale, encore fragile sur l’approvisionnement origine France. Nous appelons l’ensemble des Halles Métro à s’emparer de cette convention afin de l’appliquer sur des volumes conséquents, c’est la condition qui permettra de faire une réelle différence sur la rémunération de nos agriculteurs et ainsi promouvoir le renouvellement des générations » déclare Arnaud Gaillot, Président des Jeunes Agriculteurs.