• mai 16, 2024
  • Aucun Commentaire
  • 259

Ovins : A 9,50 €/kg, le marché français reste très attractif

Ovins : A 9,50 €/kg, le marché français reste très attractif

Au mois d’avril, l’offre de viande ovine était faible comparée à la demande attisée par le ramadan et les fêtes pascales chrétienne et juive. Semaine 14 (qui a pris fin le 7 avril), l’agneau cotait 9,50 €/kg équivalent carcasse (€/kg.éc), soit 1,08 €/kg.éc de plus qu’en 2023 à la même époque. Pour la quatrième année consécutive, les cours de l’agneau sont supérieurs à leurs niveaux de l’année antérieure. Entre 2021 et 2024, l’écart est de près de 2 €/kg.éc. Pour les pays exportateurs, le marché français est attractif. « Les exportations britanniques de viande ovine ont progressé de +28 % vers la France », souligne l’Idele. « Toutes destinations confondues, elles dépassaient ainsi de +5 % leur niveau d’avant Brexit et pandémie de Covid-19 (moyenne 2015-2019) ».

De Nouvelle-Zélande, les ventes de viande en France ont progressé de 11 % par rapport à 2023. Concurrencée sur le marché chinois par l’Australie, la Nouvelle Zélande a réorienté ses envois de viande vers le Royaume-Uni (+ 43 % de vente en février 2024 versus 2023) dont une partie est réexportée vers l’Union européenne.